Le bac S en poche, que faire après ?

Le Bac S, l’un des trois baccalauréats de la filière générale, a la réputation d’être réservé aux meilleurs élèves. S’il est vrai qu’il demande un travail assidu et un fort investissement personnel, le jeu en vaut la chandelle. Grâce à la richesse de son programme et de ses matières, il ouvre les portes à de nombreuses orientations, elles-mêmes donnant accès à un large panel d’opportunités professionnelles. Après Bac vous propose un tour d’horizon de ces possibilités.

Formation Bac

Le profil scientifique

Bac S, scientifique… La logique est là. Il s’adresse en priorité aux élèves réceptifs aux matières scientifiques dans leur globalité : mathématiques, physique, chimie, sciences de la vie et de la Terre, ingénierie, jusqu’à l’agronomie ou encore l’écologie. L’étudiant est en général de nature curieuse, à vouloir comprendre le fonctionnement de ce qui l’entoure, partisan des expérimentations. Egalement rigoureux, il devra choisir une spécialité en Terminale, entre les mathématiques, la physique chimie, les sciences de la vie et de la terre, les sciences de l’ingénieur, l’agronomie. Ce choix est à effectuer selon ses affinités mais aussi en fonction de son projet professionnel qui déterminera son orientation.

Epreuves Bac

Après Bac vous propose un focus sur les matières présentes au baccalauréat, avec les coefficients correspondants, afin de bien mettre en lumière l’importance des matières scientifiques dans ce cursus :

Mathématiques (coefficient  7 ou 9), Physique chimie (coeff 6 ou 8), Sciences de la vie et de la terre (coeff 6 ou 8), Ecologie, agronomie et territoires (coeff 7 ou 9)ou Sciences de l'ingénieur (coeff 6 ou 8), Français (Ecrit coeff 2, oral coeff 2), Travaux personnels encadrés (coeff 2), LV1 (coeff 3), LV2 (coeff 2), Histoire Géo (coeff 3), Philo (coeff 3), EPS (coeff 2).

Le candidat choisit également une matière pour son épreuve de spécialité, il a également la possibilité de passer une épreuve facultative.

Choix d’orientation

Le Bac S ouvre de nombreuses portes aux études supérieures. Généralement de longue durée, un choix infini de cursus est envisageable, point bien souvent méconnu par les étudiants. En effet, s’il est bien entendu adapté aux études scientifiques ou dans la santé, d’autres domaines sont accessibles. Economie, gestion, sport, carrière militaire, …. Pour cela, selon le projet professionnel, soyez vigilant à bien déterminer le cursus qui sera le plus approprié. Université, prépas, écoles spécialisées, formations technologiques, nous vous proposons de découvrir point par point quelles sont vos opportunités.

A l’université

Environ 50% des bacheliers scientifiques se tournent vers l’université, majoritairement pour suivre une licence générale suivie d’un master. A noter que des passerelles en admission parallèle sont bien souvent possibles après 2 ou 3 années d’études, pour rejoindre par exemple une école d’ingénieurs.

Les domaines accessibles sont variés, à commencer par les filières scientifiques, technologiques ou de la santé, vers lesquelles se tournent principalement les profils S. Mathématiques, physique, chimie, sciences de la vie et de la Terre, informatique, électronique, énergie électrique, mécanique, génie civil, ingénierie,... Les matières scientifiques ont la part belle ! L’économie-gestion va également être intéressante, les chiffres y sont effectivement très présents. L’étudiant pourra alors envisager une licence d’économie pour les métiers de la finance, une licence économie et gestion, ou licence gestion, une licence Administration Economique et Sociale, de nature pluridisciplinaire. Enfin, aussi surprenant que cela puisse paraître, le sport est également une filière adaptée : la  licence de Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) demande des compétences importantes en  biologie, physiologie, ou encore anatomie.

Les prépas

On compte environ 20 % des bacheliers S en prépa, l’objectif étant de se préparer en 2 ou 3 ans pour les concours des grandes écoles. Là encore, le choix s’offre à vous quant à la nature de la prépa. Tout d’abord, les scientifiques : la filière optée, MP, PC, PT, ou BCPST, dépend de vos affinités. Les maths, la physique chimie, la haute technologie et la production industrielle, sont plus ou moins présentes selon la filière. Par ailleurs, d’autres prépas sont envisageables comme par exemple la prépa économie ou la prépa littéraire. Si elles représentent seulement 4% de bacheliers S, elles sont néanmoins une bonne porte d’entrée pour certaines écoles. Citons notamment les prépas ENS économie-gestion qui permettent d’intégrer l’ENS Rennes et Cachan, une école de commerce, ENASS ou CELSA ; ou encore les prépas lettres et sciences sociales pour rejoindre une ENS, une école de statistiques ou certaines écoles de commerce.

BTS et DUT

Les formations technologiques attirent les profils scientifiques, certains métiers nécessitant l’alliance d’un enseignement théorique à des mises en pratique professionnelle, point fort de ces cursus. 18% des bacheliers S optent pour ce type de formation en 2 ans, suite à laquelle ils peuvent alors entrer directement dans le monde actif, ou poursuivre leurs études en licence pro ou école d’ingénieurs par exemple. Découvrons les domaines concernés :

BTS : aéronautique, analyses de biologie médicale, assistance technique d'ingénieur, bioanalyses et contrôles, biotechnologie, métiers de la chimie, diététique, métiers de l'audiovisuel, métiers de l'eau.

DUT : chimie, génie biologique,  génie chimique, génie des procédés, génie civil - construction durable, génie électrique et informatique industrielle, génie industriel et maintenance, génie mécanique et productique, génie thermique et énergie, hygiène, sécurité, environnement, informatique,  mesures physiques, métiers du multimédia et de l'internet, réseaux et télécommunications, sciences et génie des matériaux, statistique et informatique décisionnelle.

Les écoles spécialisées

L'admission dans ces grandes écoles s'effectue sur dossier ou concours, très souvent avec entretien. Environ 10% des profils S intègre en post-bac une école afin de préparer un diplôme professionnel ou d'État (DE) en 2 à 7 ans, dans des domaines variés : ingénierie, santé, vente...

- Les écoles d’ingénieurs : accessibles sur concours ou dossier, on compte une centaine d’école d’ingénieurs en France, elles permettent d’obtenir un diplôme en 5 ans. Les sciences et techniques sont fortement présentes dans les programmes.

- Les écoles de commerce, gestion, comptabilité : elles sont tout à fait adaptées aux profils S, les chiffres ayant une place importante. Accessibles en post-bac pour un cursus de 4 ou 5 ans, des admissions parallèles sont possibles pour les candidats issus d’une prépa.

- Les écoles paramédicales : elles préparent aux diplômes d’Etat ou certificats de capacité en 3 à 5 ans. Il s’agit d’une étape incontournable pour des métiers comme infirmier, orthoptiste, audioprothésiste, …

Les débouchés professionnels

Les métiers sont nombreux,  le bac S ouvre les portes de la majorité des secteurs. Scientifique avant tout, il prépare aux métiers d'ingénieur et de technicien supérieur dans de nombreux secteurs industriels (aéronautique, mécanique, industrie chimique, bâtiment et travaux publics, énergie, environnement, électronique...), ainsi qu'aux professions médicales.

Mais, on l’a vu ensemble, d’autres domaines sont accessibles à ce profil, parfois même jusqu’à les privilégier. C’est le cas pour l’architecture, l’urbanisme, l’audiovisuel, les carrières militaires, les métiers de la défense et de la sécurité, le journalisme, et bien d’autres encore.

Close