La licence pro : un passeport crédible vers l’emploi ?

La licence pro : un passeport crédible vers l’emploi ?

La licence pro : un passeport crédible vers l’emploi ?

Afin d’optimiser leurs chances de décrocher rapidement un premier emploi à la fin de leurs études, les diplômés d’un Bac+2 font de plus en plus confiance aux licences professionnelles. On fait le point.

Une année pour se spécialiser et acquérir une vraie expérience professionnelle

Si avec un Brevet de Technicien Supérieur ou un Diplôme Universitaire de Technologie en poche, il est bien possible de décrocher son premier contrat de travail, poursuivre les études encore une année, en intégrant une licence professionnelle, permet en revanche d’accélérer le processus.

Qu’est-ce qui fait réellement la différence entre ces parcours ? Comparée au diplôme Bac+2, la licence professionnelle a cela de plus avantageux qu’elle permet de se spécialiser tout en acquérant une véritable expérience professionnelle. Le tout porté par une année de formation intense et très professionnalisante.

Aux yeux des recruteurs, cette expérience en entreprise fait toute la différence. Cela leur permet de recruter un diplômé déjà imprégné des réalités du monde professionnel, dont l’intégration dans l’entreprise ne sera que facilitée. Aussi, ces types de licences permettent d’acquérir une formation approfondie dans un secteur bien précis, et les connaissances acquises durant le parcours sont facilement transférables sur un poste de travail. La période de stage incluse dans le programme permet de renforcer l’expérience des futurs diplômés.

Une option accessible à tous !

Le taux d’employabilité de ce type de diplôme est en hausse depuis quelques années maintenant. Normal dans ce cas de voir le nombre des licences professionnelles augmenter, pour répondre aux attentes des entreprises et étudiants à la fois. Entre 2000 et 2014, on est passé de quelque 170 à 2000 offres.  Et la palette des métiers accessibles est très large. Cependant, qui a droit à la formation ?

Elle est ouverte à tous les titulaires d'un bac+2 obtenu dans un secteur comparable à la spécialisation visée. Statiquement parlant, les bénéficiaires de la formation sont majoritairement titulaires d’un BTS (52%) ou un DUT (24%). Le taux de réussite des étudiants dans l’année qui suit leur inscription à la licence professionnelle est très élevé, soit plus de huit étudiants dix obtiennent leur diplôme après une année de formation. En revanche, les chances de réussite dépendent aussi fortement du secteur de formation.

 

Crédit photo : telegraph

Will

Laisser un Commentaire

Close