Que faire après un bac L ?

Vous êtes titulaire d’un baccalauréat littéraire ou vous le serez bientôt, mois vous ne savez pas vers quel saint vous vouer ou quoi faire après le bac ? Les bacheliers littéraires s’orientent majoritairement vers des études longues, principalement dispensées à l’université. Certains choisissent de faire des études courtes très professionnalisantes et préparant au marché de l’emploi.  La série L est plébiscitée par de nombreux bacheliers en raison de ses atouts permettant de réussir à l’université dans les filières littéraires. Le droit, les sciences humaines, les arts et le secteur social bénéficient également d’une grande popularité auprès des bacheliers L. Si la majorité d’entre eux optent pour l’université, les possibilités de poursuite d’études après l’obtention d’un baccalauréat littéraire (L) restent nombreuses et variées. Les études, courtes ou longues, débouchent sur un large éventail de possibilités. Eclairage…

Formation post bac

L’université attire la majorité des bacheliers

L’obtention d’un bac littéraire ouvre la voie vers de nombreux cursus, mais pour réussir son orientation et choisir une formation de qualité, il est indispensable de bien s’informer et sans perdre de temps. En effet, face à la déferlante d’information relative aux différentes formations disponibles actuellement, il est nécessaire de bien gérer son temps pour ne pas se faire surprendre et finir par choisir une formation inadaptée à son profil et son projet professionnel.

Près de 70% des bacheliers littéraires en France choisissent l'université et la plupart d’entre eux s'orientent vers des disciplines littéraires comme les lettres modernes, la communication, la sociologie ou la psychologie. Tandis que d'autres préfèrent le droit, l'économie ou la licence en Administration économique et sociale (AES). Quelques bacheliers L se dirigent vers des filières qui forment en 5 ans (master) à la gestion, aux ressources humaines, aux métiers des assurances ou de la banque. Peu sont ceux qui se dirigent vers les universités de sciences ou de médecine.

Pour réussir dans les filières littéraires, il faut être doté de quelques qualités : autonomie, maturité, sens de la responsabilité, esprit visionnaire, travail régulier, etc, sont autant de qualités indispensables, notamment pour ceux qui souhaitent poursuivre leurs études après l’obtention de la licence.

Les cycles courts privilégiés

Les diplômés d'un bac littéraire sont de plus en plus nombreux à vouloir s’orienter vers des cycles courts en deux ans dans le secteur des services, comme les BTS ou les DUT, pour accéder rapidement à l’emploi. L’orientation vers un DUT ou un BTS est la garantie d’une formation professionnelle accomplie généralement en 2 ans. Le contenu est assez généraliste, ce qui offre aux étudiants littéraires la possibilité de poursuivre leurs études aisément et sans difficultés.

Ces formations courtes sont très professionnalisantes. De plus, elles permettent aux étudiants qui le souhaitent de poursuivre leurs études, en optant pour une licence professionnelle à l’université ou un cursus en école spécialisée. Accessibles sur dossier scolaire, les BTS (brevet de technicien supérieur) et DUT (diplôme universitaire de technologie) associent cours théoriques, pratique professionnelle et stage de terrain. A l’issue des études, le diplômé peut choisir d’entrer dans la vie active ou continuer ses études, principalement en licence pro.

La 11e enquête nationale du devenir des diplômés de DUT (2014) réalisée par l'Assemblée des directeurs d'IUT auprès de 45 000 personnes, a révélé que 12 % des diplômés de 2011 ont bénéficié d’une insertion professionnelle immédiate et durable, tandis que 77 % ont préféré effectuer des études supplémentaires en une, deux voire trois années. Les bacheliers L y obtiennent d’excellents résultats, puisque plus de 80% arrivent à décrocher leur diplôme, en 2 ans ou plus.

Les écoles spécialisées

Près de 9 % des bacheliers L intègrent  une école spécialisée dans le but de préparer, en 3 ou 5 ans, un diplôme professionnel ou d'État (DE) dans les domaines artistique, paramédical, social, juridique, commercial, etc...  L’accès se fait sur concours ou sur dossier. Les écoles spécialisées arrivent, elles aussi, à attirer un certain nombre d’étudiants, notamment les écoles d’art, les instituts d’études politiques (IEP), les écoles spécialisée dans le social, le paramédical ou encore les écoles de le journalisme. Il est également possible de choisir une école de commerce post-bac.

Les bacheliers littéraires attestant d’un très bon niveau d’anglais ont également la possibilité de suivre un diplôme Bachelor car ceux-ci recrutent des profils très diversifiés. Pour accéder à l’une de ces formations, il faut souvent passer un concours ou déposer un dossier de candidature auprès de l’école choisie. Pour réussir à surmonter ces obstacles, les candidats ont besoin d’une bonne dose de motivation, en plus d’un niveau scolaire irréprochable.

Les classes prépas littéraires

Les classes préparatoires séduisent moins de 10 % des bacheliers littéraires, même si elles représentent la meilleure option pour ceux qui souhaitent intégrer une école normale supérieure (ENS) et faire carrière dans des métiers de prédilection, comme l’enseignement ou encore l’administration.

Elles sont accessibles à tous les bacheliers généraux, avec des profils variables en fonction des classes. Les bacheliers intéressés ont le choix entre plusieurs voies :

  • les prépas ENS lettres sont recommandées aux amoureux de littérature, philosophie, langues. Elles mènent aux écoles normales supérieures (ENS) de Paris, Cachan et Lyon.
  • les prépas ENS lettres et sciences sociales sont plutôt destinées aux passionnés de sciences économiques et sociales, à l’instar des prépas économiques qui peuvent donner accès à une école supérieure de commerce.

Il existe deux autres types de prépas, plus confidentiels, préparent aux concours de l'école nationale des chartes ou de l'école spéciale militaire Saint-Cyr. Pour tous ces cursus, il est essentiel d’avoir un excellent niveau en littérature et être doté d’une très bonne culture générale, ainsi que de très bonnes bases en mathématiques pour ceux qui préfèrent la prépa spécifique au concours "sciences sociales" des trois ENS.

Les voies sont donc multiples et variées après l'obtention d'un bac littéraire. A chacun donc d’opter pour le cursus le plus adapté à ses attentes et aspirations. Le tout est de faire le bon choix. Pour ce faire, n’hésitez pas à vous infirmer, que ce soit sur Internet, en demandant à des responsables pédagogiques ou en s’adressant directement aux établissements d’enseignement supérieur, afin d'éviter les mauvaises surprises et les erreurs d’orientation.

Close