Que faire après un bac STL ?

Lorsque vient le moment de passer son bac STL, ou Sciences et Technologies de Laboratoire, l’étudiant en vient à devoir faire un choix essentiel quant à la suite de ses études, en fonction  de son attente de l’enseignement, de sa méthode d’apprentissage, ainsi que de son attirance pour l’un des nombreux domaines qui s’ouvrent aux bacheliers de la filière STL.

apres bac STL

Le bac STL en quelques mots…

Directement adressé aux étudiant qui désirent évoluer dans l’un des nombreux métiers de la biologie, les lycéens qui participent à la filière STL multiplient les manipulations et les expérimentations en laboratoire, dans l’objectif d’assoir connaissances théoriques et pratiques en lien aux disciplines scientifiques en laboratoire.

Ainsi, le bac STL privilégie les démarches expérimentales, la gestion de projets d’étude, les manipulations diverses et variées, afin de développer les compétences technologiques, scientifiques, et techniques en accord avec la suite de leur parcours. Afin de faciliter l’orientation, le cursus STL se divise en deux spécialités en terminale, à savoir Biotechnologie, et Sciences physiques et chimiques de laboratoire (SPCL).

Il s’agira ainsi de mettre en place des techniques d’observation, d’analyse, de bonne gestion des outils du laboratoire et les bons réflexes qui y font loi.

DUT et BTS et DEUST

Près de 50% des bacheliers de la filière STL prennent la direction d’un diplôme technique. Ainsi, en fonction de l’option de spécialité choisie en terminale, l’étudiant aura le choix entre divers projets professionnel.
Ainsi, plus de 30% des bacheliers de ce cursus favoriseront un BTS, ou BTSA (BTS agricole), qu’ils suivront en école ou lycée. Les profils issus de la spécialisation « Biotechnologies » seront amenés à développer leurs connaissances dans l’Analyse de biologie médicale, Bio-analyses et contrôles, Biotechnologies, Métiers de l’eau, Métiers de l’esthétique/cosmétique/parfumerie,…
Quant à ceux issus de la spécialité SPCL, ils auront le choix entre des carrières de chimiste, contrôleur industriels et régulation automatique, génie optique, industries plastiques Europlastic, innovation textile…

Ils sont quelque 14% à s’orienter vers un IUT. Si le DUT hygiène, sécurité, environnement est accessible à tous les bacheliers du cursus STL, la spécialisation de terminale reste l’élément clé pour l’accès à certains diplômes.

Ainsi, les profils issus de la spécialisation « Biotechnologies » pourront s’orienter à souhait vers le génie Biologique (agronomie ; analyses biologiques et biochimiques ; bio-informatique ; diététique ; génie de l’environnement ; industries agroalimentaires et biologiques). Quant aux profils issus du SPCL, ils auront accès aux métiers de la chimie (chimie analytique et de synthèse, chimie des matériaux, chimie industrielle), du génie chimique, génie des procédés, génie thermique et énergie, mesures physiques, sciences et génie des matériaux.

Les diplômes d’études universitaires scientifiques et techniques (DEUST) sont également un des choix possibles à la suite du bac STL. Il s’agira ainsi de se spécialiser dans le domaine de l’agroalimentaire (distribution et qualité), de la biologie (analyse des milieux et biotechnologies), de la chimie, de la pharmacie et de l’environnement.

Enfin, le bac STL permettra de préparer les diplômes du paramédical. Ainsi, les étudiants seront amenés à se former aux métiers de diététicien, technicien en analyses biomédicales, opticien-lunetier, et enfin manipulateur radio.

L’université pour une approche universitaire

Le Bac STL prépare également à des études universitaires, dans les domaines des sciences de la vie, de la chimie, ainsi que de la physique. Si certaines universités proposent une mise à niveau, il faut garder à l’esprit que ces diplômes sont très axés sur les matières scientifiques et les mathématiques.

Les écoles spécialisées

Les écoles spécialisées recrutent principalement dans les rangs de la filière S. Toutefois, les étudiants du cursus STL peuvent eux aussi prétendre à l’accès aux écoles d’ingénieurs et écoles paramédicales.
Les écoles d’ingénieurs proposent ainsi des formations de 5 années, et auront l’avantage d’être plus concrets que les classes prépas. En effet, avec un stage dès la première année, le ton sera donné pour les étudiants. Ensuite, les écoles paramédicales forment en 3 années, et délivrent un diplôme d’État, obligatoire pour l’exercice des professions paramédicales. Si la grande majorité des diplômes délivrés en école paramédicale s’adressent aux profils issus de la filière S, les diplômes d’État d’infirmier ou de technicien de laboratoire médical restent accessibles aux bacheliers STL.

Les classes préparatoires pour poursuite d’études

Réputées pour leur difficulté et la grande diversité d’écoles auxquelles elles donnent accès, les classes prépa sont favorisées par 3% des détenteurs d’un bac STL. En effet, devant le grand intérêt de ces derniers pour les prépas scientifiques, des classes ont été mises en place exclusivement pour eux, qui permettent un meilleurs accès à l’enseignement, tout en évitant toute concurrence avec les bacheliers scientifiques.

Parmi les prépas qui attirent les profils de la filière STL, on trouve les prépas technologie et biologie (TB). Ces classes permettent d’accéder aux écoles qui orientent leur enseignement vers les sciences du vivant, le génie biologique, ou encore les écoles vétérinaires.

Viennent ensuite les prépas technologie, physique et chimie (TPC). Ces prépas sont destinées aux étudiants s’étant spécialisé en terminale pour l’option SPTC. Ces prépas donnent l’accès aux écoles de chimie ou physique.

Enfin les Prépas Technologie et Sciences Industrielles (TSI), qui, bien que majoritairement composées de bacheliers de la filière STI2D (sciences et technologies de l'industrie et du développement durable), attirent quelques profils détenteurs d’un bac STL. Elles permettent l’accès aux concours de Polytechniques, Centrale-Supélec et Epita-Ipsa.

Les débouchés du baccalauréat STL

On l’aura compris à la vue des nombreuses orientations possibles pour la suite des études, la filière STL a le mérite d’ouvrir à un grand nombre de métiers. Ainsi, plutôt que de réfléchir en termes de poste à pourvoir, il sera plus judicieux de réfléchir en termes de domaine, ou secteur d’activité. Ainsi, les étudiants issus de la filière du baccalauréat STL pourront accéder à des métiers de la biologie, de la chimie, des mesures physiques, de l’environnement, ou encore le paramédical. Un ensemble de métiers qui savent allier les compétences et intérêts scientifiques à des notions de chimie et des applications en laboratoire.

Close